Ce vendredi 30 mars, le Professeur Jean-Paul Rudant et le Directeur de l'ERAIFT ont assisté à une réunion à l'UNESCO à Paris visant à inclure l'ERAIFT , Centre de Catégorie 2 sous l'égide de l'UNESCO, dans le projet BIOPALT (BIOsphère et PAtromoine du Lac Tchad).

Le projet BIOPALT a été officiellement lancé le 26 février 2018 à Abuja (Nigeria), lors de la Conférence internationale sur le lac Tchad, en présence de plus de 150 personnes constituées des représentants des cinq pays bénéficiaires - Cameroun, Niger, Nigéria, République centrafricaine et Tchad ainsi que de leurs partenaires du développement. 

Le  projet BIOPALT vise à renforcer les capacités des États membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) à sauvegarder et gérer durablement les ressources hydrologiques, biologiques et culturelles du bassin du lac Tchad, afin de contribuer à la réduction de la pauvreté et de promouvoir la paix. Le projet mettra notamment l’accent sur l’accompagnent des Etats à la préparation d’un dossier de création d’une réserve de biosphère transfrontière dans le bassin et d’une proposition d’inscription du lac comme site du patrimoine mondial. D’une durée de trois ans, il est financé par la Banque africaine de développement pour un montant total de 6 456 000 $ US et mis en œuvre dans une approche multisectorielle, impliquant l’ensemble des secteurs de l'UNESCO au siège et sur le terrain. les informations détaillées sur le projet sont disponibles  à l’adresse : https://fr.unesco.org/biopalt.

JSN Solid template designed by JoomlaShine.com