L’ambassadeur de l’Union Européenne en RDC, Bart Ouvry a effectué une visite guidée ce lundi 4 juin 2018 à l’Ecole Régionale Post-Universitaire de l’aménagement et de gestion intégrée des forêts et territoires tropicaux (ERAIFT) à Kinshasa.

Bart Ouvry a sensibilisé les étudiants sur la préservation de l’environnement en marge de la journée internationale de l’environnement qui a lieu le 5 juin de chaque année. Il a ensuite planté symboliquement un arbre sur le site de l’ERAIFT situé dans l’enceinte de l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Le directeur de l’ERAIFT, Michel Baudoin a passé en revue l’historique de cet établissement, qui a formé depuis 1998, 247 personnes des 23 pays francophones de l’Afrique Central et de l’Ouest, du bassin du Congo dans plusieurs filiales ayant trait à l’environnement.

«L’Union Européenne est un partenaire principale depuis 2005 de l’école. Les USA, la Chine, la BAD, la France, l’Allemagne et la Belgique sont également nos partenaires financiers privilégiés. Cette école est développée en RDC  parce que c’est au cœur du bassin du Congo. C’est le 2èmebassin forestier du monde. Il fixe  4,8 giga tonnes par an de carbone alors que le bassin d’Amazonie en fixe 4,2 et que l’Indonésie et le Vietnam eux fixent 0,12. 5 % des émissions mondiales de carbone sont stockés  dans le bassin du Congo. Imaginons qu’on coupe ce bassin, on aurait une situation dramatique», a expliqué le directeur de l’ERAIFT.

« La Province du Kongo Central a coupé 70 % de ses forêts en 50 ans et cela a réduit la pluviométrie de 40 % dans cette province. Si on coupait la forêt tropicale du bassin du Congo, on aurait un climat comparatif à celui du sahel entre 400 et 500 millimètre de pluie et une augmentation de la température qui atteindrait un niveau pas soutenable.  Cette école sert à renforcer le capital humain avec des partenariats régionaux et internationaux importants. Nous avons un objectif ambitieux de former 500 étudiants par an», a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’ambassadeur Bart Ouvry  a rassuré quant à l’accompagnement de l’UE.

Présent à la cérémonie, l’ambassadeur du Portugal en RDC, Pereira Antonio Gaspar Inocencio,  a aussi planté symboliquement un arbre en marge de la journée mondiale de l’environnement.

«Vous faites partis de l’élite africaine dont on attend un changement et vous serrez des acteurs des changements. Au moins un quart de nos efforts de l’UE en faveur de développement en RDC vont dans la biodiversité pour les congolais qui habitent le village. Pour se nourrir, ils tournent vers leur frigo, et leur frigo c’est dans les savanes et ce sont les forêts congolaises. Une belle partie de nos efforts c’est pour combiner la préservation de la nature au développement », a dit le diplomate de l’UE.

Cette année, la journée internationale de l’environnement est placée sous le thème: “la lutte contre la pollution par les matières plastiques”.

JSN Solid template designed by JoomlaShine.com