Le samedi 10 août 2019, il a été organisé à l’ERAIFT, un atelier de sensibilisation et d’informations des parties prenantes au projet intitulé : « Yangambi, pôle scientifique du service de l’homme et des forêts ou YPS ».

Une quatre vingtaine de personnes ont pris part à cette rencontre visant à présenter les principales articulations de cet ambitieux programme. Parmi les partenaires techniques et financiers de l’ERAIFT figuraient Mr Dries van Betten, Conseiller à la Coopération au Développement de l’Ambassade de Belgique à Kinshasa, Messieurs Arnold Jacques de Dixmude et André Fache de l’Union européenne, le Directeur national de WWF, Mr Juan Seve, Mme Joëlle Grandjean, de « Resources and Synergies Development sia » ou RS&D. Les autres participants venaient d’établissements d’enseignement supérieur et universitaire de Kinshasa et ses environs, de l’administration publique, de la société civile et du secteur privé.

Ce programme a connu trois temps forts, à savoir, (1) les allocutions d’ouverture de l’atelier, (2) les exposés thématiques du projet, (3) les échanges et discussions.

Prenant la parole, le Directeur de l’ERAIFT, Mr Baudouin Michel, a souhaité la bienvenue à ses invités avant de circonscrire le programme du jour. Il a brossé l’historique du projet ainsi que les efforts déployés par les divers acteurs pour son aboutissement. Il a indiqué le rôle majeur joué par l’ERAIFT et le CIFOR dans la Coordination scientifique de projet afin que les données de recherche soient disponibles et accessibles gratuitement aux chercheurs et décideurs congolais et régionaux. Ensuite, Mr Dries Van Betten, s’est dit comblé de l’aboutissement de ce projet financé par la Belgique en coopération déléguée à l’Union européenne. Il a terminé son exposé en indiquant que son pays attend beaucoup les résultats de ce projet qui s’inscrit dans une thématique innovante, à savoir la lutte contre le changement climatique. Pour sa part, l’Union Européenne par l’entremise de Mr Arnold Jacques de Dixmude s’est également réjouit de l’effectivité de ce projet tout en le situant dans une dynamique des programmes financés par l’UE dans le domaine de la conservation de la biodiversité et le développement socio-économique des populations riveraines. Il a terminé son exposé en indiquant un avenir prometteur pour Kisangani et ses environs grâce au grand programme en préparation « Nouveaux Paysages du Congo ou NPC ». Enfin, Mr Juan Seve, le Directeur national du WWF en RDC a brièvement présenté les activités de son organisation dans le domaine de la conservation de la biodiversité et le développement communautaire autour des aires protégées et réserves de biosphère. Sur ce, il a cité le programme exécuté actuellement à la RB Luki en collaboration avec l’ERAIFT sur la résilience des communautés locales face au changement climatique. Il termine son exposé en montrant les opportunités pour les  étudiants souhaitant réaliser leurs travaux de Mémoire dans le cadre de ce programme.

Le deuxième temps fort de cette rencontre fut les deux exposés thématiques suivis des échanges avec les participants. Prenant la parole, le Dr Isaac Diansambu, présente la « Tour à Flux » dans son fonctionnement et le rôle que la tour à flux  pourra jouer ainsi que les principales articulations du projet YPS. Ensuite, le Professeur Jean-Pierre MATE, Secrétaire Académique et à la Recherche de l’ERAIFT et représentant l’UNESCO à cet atelier, montre l’importance de bien organiser la Coordination scientifique de ce projet pour bien recadrer les programmes structurants de recherche et permettre la disponibilité et l’accessibilité des résultats aux chercheurs ainsi qu’aux décideurs.

A l’issue de ces deux présentations orales, des échanges fort nourris ont été faits entre les exposants et les participants.

Tout s’est terminé de manière conviviale autour d’un verre de l’amitié offert par l’ERAIFT à tous les participants.

Prof. Jean-Pierre MATE MWERU

JSN Solid template designed by JoomlaShine.com