Dans le cadre de ses activités de recherche orientée vers le développement, l’ERAIFT en collaboration avec ses partenaires nationaux et internationaux, organisent une série de 3 ateliers sur le projet « YPS ».

Ø  Atelier 1 : Mercredi 18/09/2019 à l’ERAIFT

Il s’agit d’un premier atelier à Kinshasa qui regroupe essentiellement les institutions membres de la Coordination Scientifique du projet « YPS ». Ces institutions sont : le Centre de Recherche Forestière Internationale (CIFOR), l’Université de Gand, le Jardin Botanique de Meise, le Centre International de Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD) et le Centre de Recherche de l’INERA/Yangambi.

Il sera aussi question d’étudier des éventuelles synergies entre les programmes en présence à Yangambi, en vue de mutualiser les efforts pour avoir plus de résultats. La disponibilité et l’accès faciles aux données scientifiques aux chercheurs et décideurs seront abordés dans ce forum. Au cours de ce forum, certaines recommandations et décisions seront prises pour un futur durable de la Réserve de Biosphère de Yangambi.

Ø  Atelier 2 : Vendredi 20/09/2019 à Kisangani

Un deuxième atelier sera organisé dans la ville de Kisangani. L’objectif de cette activité est d’informer et sensibiliser les bénéficiaires directs et indirects sur les principales activités de ce projet ainsi que des résultats attendus. Au cours de ces assises, il sera question de récolter les avis et observations des populations locales et autres parties prenantes pour certains recadrages à faire en vue d’une bonne marche du projet, et surtout étudier les voies et moyens pour une bonne implication des populations locales au projet.

Ø  Atelier 3 : Samedi 21/09/2019 à Yangambi

Le troisième atelier sera organisé au sein de la Réserve de Biosphère de Yangambi. Conformément au deuxième atelier, il sera question d’informer et sensibiliser les bénéficiaires directs, c’est-à-dire les populations locales sur le projet ainsi que ses activités et résultats attendus. Il sera aussi question de recueillir les avis et les perceptions de ces communautés sur le projet. Identifier les leader d’opinion pour une bonne implication du public cible à cet ambitieux programme. La « Tour Flux » doit être bien présentée à la population ainsi que son importance dans ce milieu et demander à la population de se l’approprier.

Comme on peut le remarquer, le premier atelier est plus « décisionnel », car les institutions membres de la coordination scientifique vont prendre certaines résolutions et recommandations pour une bonne marche de projet. Au besoin accélérer la mise en œuvre de certaines activités en souffrance. Par contre, les deux derniers ateliers sont plus « informatifs ». Ils visent non seulement de transmettre le message aux communautés, mais aussi de récolter leurs perceptions sur ce projet.

L’ERAIFT présente sa gratitude au Royaume de Belgique pour avoir financé ce projet en coopération déléguée à l’Union Européenne. Elle remercie aussi d’autres partenaires techniques et financiers sans oublier les bénéficiaires du projet (populations locales et chercheurs).

Le 14/09/2019

Jean-Pierre MATE MWERU

JSN Solid template designed by JoomlaShine.com