Dans le cadre du programme BIOPALT, quelques échanges virtuels ont été organisés entre les divers experts qui y sont impliqués. La première rencontre a concerné les institutions qui organisent les programmes de formation universitaire sur les aires protégées et/ou les réserves de biosphère. La deuxième rencontre s’est penchée sur les divers types de formation contextualisés dans le bassin du lac Tchad, à savoir les formations diplômantes, continues et le « MOOC ».

A l’issue de ces échanges, il a été demandé à l’ERAIFT d’identifier les besoins prioritaires en formation dans le contexte du bassin du lac Tchad ou le « Training Needs Assessment ou TNA », au niveau de 5 pays concernés : le Tchad, la RCA, le Cameroun, le Niger et le Nigeria.

Pour y parvenir, plusieurs contacts des personnes ressources ayant une expérience certaine dans ce domaine ont été identifiés, et un questionnaire élaboré pour la récolte des données. Actuellement, ce questionnaire a été administré au public cible pour des réponses attendues vers mi-juillet 2020. Ainsi, l’analyse de ces contenus permettra : (1) identifier ces besoins contextualisés ; (2) les prioriser et les hiérarchiser. Ces résultats déboucheront sur des modules de formation après une analyse participative et multi-acteurs des compétences attendues. Ainsi, le curriculum complet d’un Master orienté sur les Réserves de Biosphère sera produit de manière concertée. Enfin, les formations continues ainsi que la conceptualisation de « MOOCs » suivront par la suite. L’ERAIFT présente sa gratitude à l’UNESCO pour son implication dans ce vaste programme régional orientée sur la réserve de biosphère.

Fait à Kinshasa, le 2/07/2020

Jean-Pierre Mate Mweru

Point focal BIOPALT / ERAIFT

JSN Solid is designed by JoomlaShine.com